Les 7 clés du bonheur

Selon Deepak Chopra, l’équation du Bonheur se résume ainsi :

B = R + C + A

Bonheur = Réglage de base + Conditions de vie + Activités volontaires

R : Le réglage de base du cerveau doit être sur des ondes positives. Ni le cerveau, ni les gènes ne sont des structures fixes. En tout temps, il est possible de décider de vivre heureux et de programmer son cerveau pour l’être.

C : Cela porte sur nos facultés d’adaptation. Tout le monde a à vivre des étapes dans sa vie. Mais certains les vivent moins bien que d’autres. La résilience émotionnelle, la faculté de rebondir après une épreuve, aide à améliorer nos conditions de vie.

A : Il s’agit des activités qui nous rendent heureux. Selon Deepak Chopra, les activités de communauté ou de création rendent plus heureux que les activités personnelles (bon repas, magasinage, etc.).

Dans la tradition védique, il existe 5 causes principales associées à la souffrance et au malheur :

    Ne pas connaître sa véritable identité
    S’accrocher à l’idée de permanence dans un monde intrinsèquement éphémère
    Craindre le changement
    S’identifier à l’égo
    Avoir peur de la mort

Les 7 clefs du bonheur

1. Soyez conscient de votre corps

Le corps et l’Univers sont dans le même champ d’énergie. En étant à l’écoute de son corps, on réussit à puiser à la source la paix, l’harmonie et la joie.

Pour y arriver :
- Faire des choix qui maximisent l’énergie de son corps; écoutez votre corps
- Consulter son cœur avant de réagir à une émotion. Beaucoup d’émotions que nous vivons ne nous appartiennent pas. L’empathie est nécessaire, mais il faut la différencier au fait de remettre son pouvoir à quelqu’un d’autre
- Être léger dans son corps; ce qui veut dire se sentir bien. Se sentir lourd dans son corps signifie qu’on se laisse mener par l’habitude au lieu de faire l’expérience de légèreté

2. Découvrir la véritable estime de soi

Il y a l’estime de soi et l’image que l’on projette aux autres. Bien souvent, c’est cette dernière qui est le principal souci de plusieurs. Or, le soi véritable est beaucoup plus profond que les images. Quand on cesse de s’identifier à son image et qu’on se tourne vers son véritable soi, on découvre un Soi qui ne connait pas la peur, qui est créatif, qui est sans limites, qui est connecté à tout ce qui existe. Alors que l’égo, se sent seul, construit sa confiance en soi selon des éléments extérieurs, il est limité, aime la routine, a peur de l’inconnu, se bat pour obtenir ce qu’il veut et qui reflète un vide intérieur

Pour y arriver :
- S’observer dans les situations difficiles sans porter de jugements afin de distinguer l’égo du vrai moi
-Interroger les motivations qui guident nos choix
-  Au coucher, se demander quels événements de la journée ont suscité l’intervention de notre égo et de notre soi véritable

3. Décontaminer notre vie

C’est défaire les scénarios qu’on a appris enfant. Nos parents, des êtres imparfaits, nous ont contaminés à certaines pensées, habitudes et ont participé à faire grandir notre égo.  Les enfants apprennent à manipuler quand ils sont enfants, car leurs parents les manipulent aussi. Par exemple, un parent va dire à son enfant d’être sage devant telle personne et que s’il l’est, il aura droit à des bonbons. Pour l’enfant, être sage = bonbons, il comprend donc qu’il sera récompensé dès qu’il sera sage, il comprend donc qu’il pourra réclamer des bonbons lorsqu’il sera sage. Mais quand l’enfant veut des bonbons, il commence d’abord par être gentil (comme on lui a appris), si ça ne fonctionne pas, il devient désagréable, puis se montre triste, puis se montre indifférent. L’enfant manipule. Le parent qui aura cédé à ces crises donnera le pouvoir à son enfant manipulateur qui saura rapidement comment obtenir d’autres bonbons. Beaucoup d’adulte, et de couples restent à ce niveau d’éveil. L’exemple de la femme qui couche avec son conjoint et qui lui demande ensuite de lui rendre un service ou de faire le ménage à la maison. C’est de la manipulation. Il faut donc se débarrasser de ce conditionnement dans lequel beaucoup ont évolué.

Pour y arriver :
- Détecter les réactions qui vous rendent malheureux et accueillent vos émotions de cette façon :
- Assumer la responsabilité de votre réaction
- Observer votre émotion
- Nommer votre émotion
- Exprimer ce que vous ressentez
- Partager ce que vous ressentez
- Utiliser un rituel pour vous libérer de votre émotion toxique
-  Célébrer votre libération et passer à autre chose
- Nourrissez-vous d’aliments purs et d’émotions pures
-  Simplifier sa vie en se libérant des éléments superflus qui nous minent

4. Renoncez au besoin d’avoir raison

S’entêter pour avoir raison c’est perdre une bonne quantité d’énergies. Renoncez aux confrontations et au besoin de défendre votre point de vue. Vous n’obtiendrez rien de positif à vous mettre en conflit et vous nourrissez en même temps votre égo. Soyez intègre et la paix viendra à vous.

Pour y arriver :
- Observer votre besoin d’avoir raison pour vous rappeler que votre but n’est pas de vous mettre en conflit, mais de travailler sur votre état de paix et de bonheur.
-  Vous garder de déterminer qui a raison et qui a tort
-  Si vous vous voyez comme une victime dites-vous « dites-vous que vous êtes l’artisan de vos propres malheurs

5. Concentrez-vous sur le présent

Le moment présent est un temps d’éternité. On est TOUJOURS dans le présent, jamais dans le passé, jamais dans le futur. Donc si vous êtes heureux dans le présent, vous vivez une expérience intemporelle. Ce qui cause bien souvent des souffrances et des malheurs, ce sont les pensées. Les peurs et angoisses sont des pensées construites sur des évenemts passés ou futurs bien souvent. Vous entendez souvent dire « j’ai peur de tomber malade » (futur), « j’ai peur de tomber dans cet escalier, car ça m’est déjà arrivé » (passé), « j’ai peur d’arriver en retard » (futur), « j’ai peur des hommes violents » (passé, car la peur s’est construite par rapport à un événement passé). Donc si on décide d’arrêter de penser au passé ou au futur dans sa tête, on va arrêter d’avoir peur. La grande majorité des pensées qui nous passent dans la tête chaque jour sont nombreuses et ça nous créé pleins de scénarios inutiles. Si on reste dans le présent, aucune peur ne sera déclenchée. Et quand on se libère de la barrière de l’égo, on se libère de la barrière du temps.

Pour y arriver :
- Appréciez ce qui est, en vous concentrant sur ce qui est devant vous
- Cessez d’être distrait et exercez votre pleine conscience
- Faites une distinction entre le moment présent et la situation présente qui surgit et disparait

6. Voyez le monde en vous-même

Le monde intérieur et le monde extérieur sont des miroirs de l’un et de l’autre. Si vous vibrez dans la peur, vos pensées la reflèteront, vous vous créerez des peurs, des angoisses et vos relations au monde extérieur vibreront lui aussi dans la peur. Mais au contraire, si votre conscience vibre dans l’amour, l’amour sera présent dans votre vie, autant dans vos pensées, dans votre corps que dans vos relations avec le monde extérieur.

Pour y arriver :
-  Découvrez votre monde intérieur par la méditation
- Apprivoisez toutes les situations de votre vie avec la conscience la plus élevée
- Si vous vous apercevez que vous réagissez avec colère à une situation, reconnaissez que vous luttez avec vous-même

7. Vivez pour l’illumination

Cherchez l’illumination, c’est-à-dire votre véritable soi. Retournez « à la maison ». Signes que vous progressez sur la voie de l’illumination :

- Votre vie s’écoule de manière spontanée et sans effort
-  L’amour est la motivation dans votre vie (il s’agit de l’amour qu’on a pour soi, son conjoint, l’humanité, ses amis, les animaux, etc., mais aussi le désir que ce sentiment domine notre planète)
-  Vous découvrez des sources cachées de votre créativité et imagination
- Vous acceptez que votre vie soit guidée par une guidance d’un niveau supérieur
- Vos choix vous procurent du bonheur

Pour y arriver :
-  Se souvenir que l’extase est votre état d’énergie primordial et qu’on y accède en trouvant son Soi véritable
- Se rappeler que nos pensées, note corps et notre environnement vibrent ensemble et sont liés à un seul processus
- Garder vivant votre vision de la vie

Deepak Chopra


Si vous avez aimé cette article partagez sur vos réseaux sociaux :-)

Écrire commentaire

Commentaires : 0