AImer ce qui est, de Byron Katie

«Une pensée est inoffensive jusqu’à ce que nous la croyions. Ce ne sont pas nos pensées, mais l’attachement à nos pensées qui cause la souffrance. S’attacher à une pensée, c’est croire qu’elle est vraie, sans la remettre en question. Une croyance est une pensée à laquelle nous sommes attachés, souvent depuis des années.

 

La plupart des gens pensent être ce que leurs pensées leur disent qu’ils sont. Un jour j’ai remarqué que je ne respirais pas – j’étais respirée. Ensuite j’ai remarqué aussi, à mon grand étonnement, que je ne pensais pas – qu’en réalité j’étais pensée, et que penser n’a rien de personnel. Vous réveillez-vous le matin en vous disant à vous-même, "Je pense que je ne vais pas penser aujourd’hui"? C’est trop tard: vous pensez déjà! Les pensées apparaissent simplement. Elles surgissent de nulle part et retournent à nulle part, tel des nuages traversant le ciel vide. Elles viennent juste pour passer, pas pour rester. Elles ne font pas de mal jusqu’à ce que nous nous y attachions en les prenant pour vraies.

 

Personne n’a jamais été capable de contrôler ses pensées, même si certaines personnes disent y être parvenues. Je ne lâche pas mes pensées – je les rencontre avec compréhension. Ensuite ce sont elles qui me lâchent.»

Écrire commentaire

Commentaires : 0